• Accueil

     
      
     

     

  •  
    Sur les menus de droite vous avez les périples à l'étranger que nous avons parcourus ainsi que les ballades en France que nous allons réactualisées régulièrement.
    En bas dans les liens vous avez le Blog de notre fille Alexandra avec une source de bon conseils pour voyager.
    Vous avez aussi le lien de mon site : Rouler sans se retourner qui est le journal de bord de mon périple à vélo en solo : Dargoire mon village à Bamako
    au Mali en trois mois ( Là il faut prendre son temps et lire, c'est surtout du texte mais avec beaucoup d'humour )
    Ce journal de bord est également dans le haut du menu mais le site est beaucoup plus complet.
    Dans toutes les rubriques du blog vous pouvez  cliquer sur les clichés pour les voir en grandeur réelle.
    Et n'oublier pas de mettre vos petits commentaires qui nous font toujours plaisir.
      
    Si vous connaissez votre Capitale vous pouvez jouer en cliquant en haut dans le menu à droite sur : Quiz sur Paris ou dans les menus défillants sur : Paris à Métro, Vélo, Dodo
      
    Dans ce blog pratiquement tout les périples se sont pratiqués  à Vélo à part quelques rares exceptions où nous trouverons quand même l'occasion d'en emprunter ou d'en louer un pour quelques visites.
    Le vélo est le moyen le plus adapté que nous ayons trouvé pour être au plus proche de la population à une vitesse respectable pour pouvoir admirer le paysage.
    Il nous permet de transporter tout nos bagages et d'être en autonomie complète.
    Ce moyen de transport n'est pas agressif et nous ouvre facilement les portes.
    En plus il se dépanne ou se transporte facilement dans un bateau un bus où en train.

    Les pays que nous avons déjà visités :

    La Thaïlande, Madagascar en routard

    Avec nos vélos : pour Michel, Espagne, Maroc, Mauritanie, Sénégal, Mali

    Avec Sylvie : le Vietnam, le Paraguay avec une incursion au Brésil et en Argentine, la Turquie avec une incursion en Grèce, le Cameroun, le Guatemala, l'Indonésie Java et Bali, l'Inde, la Colombie, le Portugal (et notre belle France bien sûr !)

    Les Philippines en scooter et moto  

    La Nouvelle Zélande en Van  (pardon les vélos !)

    Pour éclairer ceux qui voudrait passer le cap, nous vous expliquons dans les pages ci dessous avec quelques photos parlantes prises au cours de nos divers périples le concept d'un voyage à vélo avec les préparatifs, le rangement des sacoches, la nourriture et l'eau.


    9 commentaires
  • Bien sûr, le meilleur... c'est de partir de la maison ! Mais pour aller à l'autre bout du monde, il ne faut pas travailler ou prendre un grand congé sabbatique. A vélo, moins vous prenez de transports, mieux c'est.

    Nous, pour l'instant, nous sommes obligés de prendre l'avion, et avec des vélos, ce n'est pas une mince affaire.

    Il y a quelques années, c'était gratuit dans beaucoup de compagnies du moment qu'on ne dépassait pas trop le poids.

    La petite astuce était de soulager un peu le vélo sur la balance de l'aéroport et d'essayer de passer vers une hôtesse sympa.

    Mais tout ça c'est fini, le roi argent a pris le dessus et toutes les compagnies se sont mises à la page avec des prix différents.

    Et là, ce n'est pas tout, souvent ça se gâte au retour.

    Plusieurs fois, à l'étranger, ils ont essayé de nous faire payer un prix exorbitant en jouant sur la pression de l'avion qui va partir.

    Surtout il ne faut jamais céder.

    Nous avons remarqué, que ce soit en Asie ou en Afrique, dès que les gens ont un uniforme, ils deviennent le contraire de ce qu'ils sont réellement.

    Pour les emballages, nous pensons par expérience avoir trouvé la meilleure solution, au début nous les mettions dans des cartons, et c'était le massacre.

    A oui ! au fait, ce n'est pas parce que vous payez cher qu'ils vont prendre soin de vos vélos, alors maintenant nous les filmons ainsi que les sacoches avec du plastique à palette, en protégeant les parties sensibles avec des cartons et en fabriquant deux poignées avec des cordes pour les porter.

    Nous inscrivons dessus en 2 langues : "Attention! ceci est notre seul moyen de transport".

    Pour le moment ça ne marche pas trop mal.

    Les préparatifs

     Et voila! là c'est moins drôle c'est un retour


    3 commentaires
  • Pendant le voyage, le vélo devient notre petite maison ambulante. Il faut donc beaucoup d'organisation, c'est pour cela que tout est calculé minutieusement.

    La sacoche avant gauche se transforme en armoire de toilette : trousse, gants, serviettes et pharmacie.

    Cette dernière est très importante car vous êtes obligés de prévenir tout les problèmes qui pourraient vous arriver (ces médicaments seront donnés dans un dispensaire à la fin du voyage)

    Pour le gain de place, nous enlevons tous les médicaments de leurs boites pour les ranger dans des petits sacs congélation avec zip, tout est ensuite répertorié sur une feuille de papier avec mode d'emploi.

    La sacoche avant droite est la cuisine avec réchaud à essence, popote, filtre à eau etc...

    La sacoche arrière gauche contient tous les vêtements alors que dans la droite se trouve chambre à coucher, tente, duvet, matelas auto-gonflant et moustiquaire.

    Tout ce qui va dans les sacoches latérales est pesé pour équilibrer les vélos.

    Pour la sacoche arrière centrale, ça n'a pas d'importance, elle contient donc la trousse à outils, les vêtements que nous quittons en cours de route, la nourriture que nous achetons, etc...

    Cette dernière se transforme  en sac à dos une fois dégrafée.

    La sacoche de guidon renferme toutes nos affaires personnelles précieuses : papiers, appareil photo, boussole, lunettes, lampe frontale etc... Celle-ci nous suivra partout.

    Bien sûr il ne faut pas oublier les vélos avec quelques pièces de rechange : rayons, patins interchangeables, pièces de dérailleur, quelques vis,  etc...

    Suivant les pays traversés, les besoins ne seront pas les mêmes, par exemple pour l'Afrique, les vêtements seront beaucoup plus légers mais en compensation il faudra transporter beaucoup plus de réserve d'eau et de nourriture.

    Le rangement des sacoches

     Comme à la maison ! rangements, sèche linge et miroir

    Le rangement des sacoches


    2 commentaires
  • Le midi, en principe, c'est assez léger. Nous improvisons avec quelques achats sur les marchés locaux ou vendeurs ambulants en bordure de route.

    Le soir si nous sommes en pleine campagne, nous préparons notre repas. Nous avons toujours dans nos sacoches un paquet de pâtes et quelques victuailles au cas où.

    Sinon, nous mangeons dans la rue avec les locaux dans des petites gargotes ou sur les marchés qui comportent toujours des petits bancs de restauration à des prix défiant toute concurrence.

    Le repas le moins cher que nous ayons payés c'est en Inde. Soit l'équivalent de 0,5 € pour deux : 2 assiettes de riz sauce à l'Indienne, 2 canettes de Coca en verre et 2 cafés au lait de bufflonne.

    Qui dit mieux ?!

    Les repas

     Petit déjeuner en Turquie


    votre commentaire
  • Malheureusement dans de nombreux pays elle n'est pas potable et nous en utilisons beaucoup trop pour acheter de l'eau en bouteille.

    Nous la filtrons donc avec une pompe aux charbons actifs puis suivant les endroits nous ajoutons le petit comprimé magique qui désinfecte.

    L'eau

           Et non, ce n'est pas du pastis !                          (Puits au Cameroun)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique