• De Bogota à Zipaquira

      

    De Bogota à Zipaquira

     Vue sur Bogota de notre ascension ,la route sur la gauche

    Zipaquira est à 59 km par la voie rapide mais nous ferons un détour par Guasca.

    Après la traversée de la ville, nous attaquons un gros dénivelé, les Colombiens adorent le vélo et nous croisons de nombreux cyclistes.

     

    De Bogota à Zipaquira

    Malheureusement, dès le premier kilomètre, les ennuis mécaniques commencent par un problème de dérailleur. Réglage provisoire et c'est reparti, nous passons de 2600 m à 3050 m en 7 km. Nous ne sommes pas fort en maths mais libre à ceux qui veulent calculer le pourcentage en équation avec le manque d'oxygène !

    En haut du col, une grande station où nous pouvons faire le plein d'essence. Mais non, pas des vélos... mais de notre réchaud ! Trouvez chez nous un pompiste qui accepte de vous remplir 1/2 l.

    En haut, il fait assez frais ; et nous partons pour une descente assez hard pour arriver autour des 2050 m pour trouver ensuite du faux plat. Au bord de la route, des estancias de partout (énormes élevages de bovins et chevaux).

    Début d'inflammation au genou. Nous décidons de faire une petite étape et de chercher un endroit pour camper. Impossible, tout est clos et propriétés privées de partout. Nous testons donc l'accueil Colombien en nous incrustant dans les propriétés, souvent reçus par une meute de chiens et nous essuyons 4 refus. Tous nous disent que c'est interdit et dangereux.

    Nous finissons par des pistes pour nous retrouver à Zipaquira. Notre petite étape s'est terminée au bout de 82 km.

    Grâce au blog d'un cyclo voyageur, nous avons testé l'idée de squatter chez les pompiers, et là tout se fait assez vite. Après l'acceptation du capitaine, tout se déroule pour le mieux. Super accueil, ils nous laissent même les lits superposés où ils se reposent pendant leurs gardes. J'ai pu réparer mon vélo, la patte du dérailleur avait été tordue dans l'avion. Nous négocions une deuxième nuit en échange d'une crêpe partie.

    La ville coloniale est superbe. Ce qui en fait sont originalité : sa cathédrale de sel mondialement connue.

     

    De Bogota à Zipaquira

    Accueil chez les Bomberos

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    Visite de la cathédrale de sel

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

     

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    De Bogota à Zipaquira

    Les adieux au capitaine Jose Miguel, Mayerly, Jaime, Diego Fabian, Felipe, Carlos

     

     


  • Commentaires

    1
    bab42
    Jeudi 9 Janvier 2014 à 08:54

    la prochaine fois il faudra aussi emmener un mécano dans les bagages et aussi des dérailleurs  et un kiné pour le genou (prévoir cristelle ça lui fera un formation) un chat pour les chiens des estancias . bonne chance pour la suite  et soyez prudents

    a + de vous lire de nouveau gros bisous

    2
    Jeudi 9 Janvier 2014 à 14:21

    Ah, et il faudra aussi emmener dans vos bagages votre photographe préférée
    Bon, j'espère que ça va s'arranger pour le genou, du repos, des massages et voilà !

    Vous avez de gros bisous de mamie aussi, qui suit vos aventures à la lettre !

    Et vous êtes maintenant aussi dans mon blog de voyage :) ici même : http://planete-monde.viabloga.com/news/voyager-a-velo

    Gros bisous, on dit même "besos" en español

    3
    felipe ortiz
    Samedi 11 Janvier 2014 à 05:38
    Muy bonito haberlos tenido aca en zipaquira no se olviden de un gran compañero FELIPE ORTIZ
    4
    fayet marie-angele
    Mardi 14 Janvier 2014 à 22:28
    tres belles photos !!Moi je voudrais l e "panneaux avec les gros yeux"; Bon courage a Sylvie et a son genou ,Bonne continuite et soyez vigilants !!(ici il fait pas 36,Il fait mocheeeeeeeeeeeeeeee)
    5
    lolo ( le gros)
    Mercredi 26 Mars 2014 à 19:41

    hé vs carburez a quoi! des cols a 3000m chargez comme des mules, chapeau, comme quoi les rêves et la passions donnes des ailes a tous, félicitation.  Continuez! et merci de nous le faire partager. biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :