• De San José à Santiago

    Nous prenons enfin du plaisir à rouler après 800 km et malgré les dénivelés impressionnants. Nous nous arrêtons manger à la ville de Cisnéros. Dans cette ville, une ancienne locomotive de la région d'Antioquia est entreposée. Alors qu'il se met à tomber un déluge, la serveuse nous propose de rentrer les vélos dans le restaurant.

    De San José à Santiago

    De San José à Santiago

    De San José à Santiago

    De San José à Santiago

    Attention à la descente !

    De San José à Santiago

     De San José à Santiago

    De San José à Santiago

    De San José à Santiago

    De nouveau, des collines entières plantées de canne à sucre

    De San José à Santiago

    Etonnant ces deux curieux voyageurs !

    De San José à Santiago

    De San José à Santiago

    Au passage, nous visitons une école

    En guise de digestion, 10 km de côte, avec des zones à 12 %, où nous sommes obligés de pousser, avant une belle descente jusqu'à Santiago, où nous camperons en pleine ville, à l'abri sur la terrasse d'une discothèque.

    De San José à Santiago

    Rien de tel qu'une discothèque pour dormir au sec !

    Dans cette petite ville, il y a - comme de partout - une population très pauvre. Certains se lavent à même la rivière et nous retrouvons la débrouillardise de ceux qui ont réutilisé l'ancienne voie de chemin de fer pour transporter les écoliers éloignés, avec des wagonnets poussés par une moto ou un scooter? Ils comptent même agrandir le parcours !

    De San José à Santiago


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :