• Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Grosse hésitation avant de partir pour la réserve de Waza 180 kms allez retour sans traverser de grandes villes car Michel se sens mal et avec de la fièvre .

    Tan pis, un cocktail d'antibiotique et d'anti-inflammatoire et c'est repartit, le lendemain ça ira de mieux en mieux et il stoppera le traitement, à ce moment là il ne sais pas encore qu'il le paierais au, retour en France en se retrouvant direct aux urgences avec une septicémie.

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Un invité surprise

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Camion chargé de bidons vides

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Spectacle désolant de végétation brulée !

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Grosse déception lorsque nous arrivons à la réserve de Waza, il n'y a rien de prêt ni pour boire ni pour manger alors que l'ouverture officielle était il y a 15 jours, seulement des cases où nous pourrons passez la nuit.

    Nous pensons qu'il y aurait un 4x4 pour visiter ce grand parc de 170.000 ha et bien non ils nous disent qu'il ne fallait pas venir a vélo.

    Heureusement le lendemain arrive un couple de Français avec un Pic up et un pisteur qui accepte que nous partagions le véhicule avec eux et c'est parti pour la visite mais nous ne verrons que quelques phacochères, quelques girafes de loin et quelques oiseaux, beaucoup de végétation brulée et un spectacle désolant, nous repartirons très déçus.

    Nous apprendrons plus tard que les éléphants faisaient des dégâts dans les villages en dehors de la réserve.

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Ça arrive parfois !

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Ne pas montrer aux vautours que nous sommes fatigués

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Sylvie se fera percuter une deuxième fois par une moto taxi sur la piste de Maroua à Pouss, heureusement juste quelques égratignures aux genoux

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    A Maga au bord du lac du même nom, nous arriverons une nouvelle fois de nuit dans une mission catholique où après beaucoup d'hésitation les sœurs Camerounaises nous accueille pour ensuite passer deux super soirée avec elles.

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Les dernières Cases obus du Cameroun

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Superbe chefferie

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Les sages réfléchisses !

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Les femmes ravivent les couleurs de la chefferie

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Hymne National avant d'entrer en classe

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du TchadDirection le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Nous croisons beaucoup de taxi brousse sur la piste de Maroua

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Fin de notre périple à Maroua après 1200 kms dont plus de 800 kms de pistes défoncées et de nombreux tracas administratif pour le renouvellement de notre visas .

    Direction le parc de Waza et l'ouest vers la frontière du Tchad

    Bye Bye les Nazaras


  • Commentaires

    1
    vacances île Mauric
    Mercredi 25 Février 2015 à 15:18

    On voyant les photos, j'imagine l'aventure que vous avez passer, en plus en vélo rien ne vous a pas échappez!

    2
    Vendredi 27 Février 2015 à 11:42

    C'est vrai qu'en vélo nous allons moins vite qu'en véhicule motorisé mais ce que nous visitons nous le vivons à fond.

    Merci pour les gentils commentaire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :