• Paraguay à vélo (2005)

    Nous demandons toute votre indulgence  pour les photos de ce périple qui malheureusement à l'époque  étaient des diapositives qui ont perdues beaucoup de leurs qualités avec le temps et le scanner.

    Nous pensons quelles sont tout de même indispensable pour accompagner les textes.

    Nous avons décidés de visiter ce petit pays qui n'est pas du  touristique tout à fait au hasard, en revanche l’accueil et les relations humaines que nous avons eux était incomparable.

    Alors que nous étions dans le Sud, au Nord ont savait déjà que deux curieux voyageurs à vélo arrivaient et nous étions régulièrement invités à manger et dormir.

    le Paraguay est situé au centre du continent sud Américain avec pour frontière commune, le Brésil, l'Argentine et la Bolivie.

    La population est de 6 millions d'habitants, la langue parlée est l'Espagnol et le Guarani, langue des Indiens du même nom.

    La musique traditionnelle est la Harpe, la principale boisson est le Maté ( infusion d'herbes ) qui se boit chaud ou froid à l'aide d'une pipette avec généralement un bec d'argent dans une callebasse ou un récipient en bois ou en corne.

    Dans ce pays il y a beaucoup plus de vaches que d'habitants, en effet de partout d'immenses Estancias renferment des centaines de bovins.

    Paraguay à vélo (2005)

    La maison Présidentielle

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Vestige du dernier petit train qui traversait le pays

    Paraguay à vélo (2005)

    Confédération de football

    Paraguay à vélo (2005)

    Le Maté, la boisson nationale

    Paraguay à vélo (2005)

    Nous partirons de la capitale Asunción pour monter en direction du Chaco dans le nord, nous traverserons de nombreuses estancias dans un paysage de savane, palmiers et marais.

    Des perroquets et perruches s'envolent sur notre passage en poussant des cris stridents

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Premier accueil dans une ferme gérée par un européen qui emploi des Indiens guaranis, nous mangerons du crocodile au repas du soir.

    l'Indien nous met en garde de camper dans le nord, il nous dit qu'il y a des anacondas qui s'attaquent même aux veaux.

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Sur notre route, nous visiterons un pensionnat réservé au propriétaires de fermes du pays, les enfants restent quelquefois plusieurs mois sans rentrer dans la famille, il apprennent l'agriculture et tout ce qui se rapporte aux taches ménagères et à la cuisine, ils sont complétement autonomes et fabrique même leurs pain.

    Paraguay à vélo (2005)

    Enfants Guaranis prêts d'un four traditionnel

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Le gibier chassé dans la nuit exposé au bord de la route

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Maison Mennonite

    .Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Les arbres bouteilles qui se défendent de la sècheresse

    Paraguay à vélo (2005)

    Soirée chez les Mennonites

    Tout au nord la végétation se raréfie et peu à peu les épineux font place aux cactus, nous arrivons à Lomo Plata et ses étranges communautés Mennonites de souche Allemande provenant de Russie ou du Canada.

    Ils sont 10.000 dans le Chaco, ils se consacrent à l'élevage, ils ont leurs propres hôpitaux, écoles et banques.

    Ils vivent en complète autarcie, parlent peu l'Espagnol mais utilisent le Plattdeutsch (origine de l'Allemand avec de fortes influences Néerlandaise et Flamande.

    Il nous mettent en garde contre les Indiens qui sont des voleurs, dangereux etc...

    Normal, les riches ont toujours eux peur des pauvres!

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Paraguay à vélo (2005)

    Dernier bivouac dans le nord où nous ne serons pas dévorés par les anacondas mais par les moustiques, beaucoup plus petits mais capables de vous faire passer une nuit blanche.

    Paraguay à vélo (2005)

    Prise d'otage par les Indiens Guaranis pour boire un Maté, c'est vrai qu'ils sont très dangereux!

    Paraguay à vélo (2005)

    Cette fois ci nous dormirons dans un Parador où les cafards remplacent les moustiques

    Paraguay à vélo (2005)

    Sylvie a déjà marre du vélo!

     

  • Nous redescendrons  dans le sud en passant par la magnifique ville de Conception.

    Nous rejoindrons ensuite l'immense ville de Ciudad Del Est,le plus grand centre commerciale d'Amérique du sud lié à sa proximité du Brésil.

    On y retrouve à bas prix toute sorte d'articles importés notamment d'Asie, principalement dans le domaine de l'électronique et de la hi fi.

    à proximité nous visiterons l'immense barrage d'Itapu, à l'époque le plus grand du monde,avec ses 225 m de hauteur et d'une largeur de 8 kms construit sur le Rio Panama.

    Nous traverserons ensuite le Brésil et l'Argentine pour visiter les impressionnantes chutes d'Iguaçu

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Recyclage

    Direction le Sud

    à Conception dans la tête de la vierge une école de musique.

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Peut être le futur président du Paraguay à droite sur la Photo !

    Dans la ville de Conception une femme à ,scooter nous interpellent pour nous faire revenir sur nos pas (enfin roue plutôt) pour nous présenter un amis a elle qui parle très bien le Français.

    Il est chirurgien, possède une Estancia, chantent pour reverser les bénéfices aux familles d'Indiens défavorisés et il est ancien révolutionnaire.

    Il se présente aux présidentielle pour renverser le président en cours.

    Nous serons reçus comme des rois pour manger et dormir.

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Visite d'un autre pensionnat

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Tout petit ils savent faire du cheval !

    Direction le Sud

    Nombreuses termitières

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Direction le Sud

    Souvent des fêtes !

     


    votre commentaire
  • Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Artisanat local en bois

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Préparation du Maté

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

     

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Four à briques avec le cheval pour malaxer la boue

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Arrivée à Ciudad Del Este la ville de tout les trafics à la frontière du Brésil

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Dans cette ville déconseillée car considérée comme très dangereuse, nous sommes invités dès notre arrivée dans une famille très riche avec un cœur énorme, la fille qui joue de la Harpe traditionnelle travail au grand barrage d'Itaipu et nous emmène le visiter le soir même.

    Ils essaient de nous dissuadés d’aller au Brésil et en Argentine à vélo et nous font promettent de repassés les saluer au retour, ce que nous ne manquerons pas.

     

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Le barrage d'Itaipu qui fournit le Paraguay en électricité et le Sud du Brésil

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Frontière du Paraguay, Brésil et Argentine

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    C'est parti pour le Brésil !

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Au Brésil nous camperons gratuitement dans un ranch où sont organisés des rodéos et en plus nous profiterons de la nourriture des cow boys gracieusement offerte ( Barbecue Géant ) .

    Ici le feux où rôtissent des gros cartiers de bœuf ne doit jamais s'éteindre en rapport au vœux d'un ancien Gaucho décédé.

    Les employés sont chargés de ce rôle ( los fuegos eternos) il faut qu'il reste au moins une braise.

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

    Ciudad Del Este frontière Bresil Argentine les Chutes d'Iguaçu

     


    votre commentaire
  • Les Brésiliens disent qu'elles sont plus belles de leur côté et les Argentins disent la même chose, nous nous mettons tous le monde d'accord, elles sont simplement à couper le souffle.

    De plus les dernières pluie les ont gonflées à bloc, nous pourrons quand même faire un tour en bateau assez hard jusqu'en dessous.

    Ce serais certainement interdit chez nous, c'est bien pour cela que nous voyageons!

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Poste frontière Brésilien

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    C'est parti pour la douche!

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Direction l'Argentine sous des trombes d'eau

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine

    Les chutes d'Iguaçu côté Brésil et Argentine


    votre commentaire
  • Après avoir récupéré nos vélos, la tête bourdonnante et les yeux pleins du merveilleux spectacle que nous ont offert les Chutes d'Iguaçu, nous nous résignons à remonter sur la capitale en allant saluer la famille qui nous avait hébergée à Ciudad Del este.

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    C'est reparti direction Asuncion

     

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    Nous passerons ensuite par Trinidad pour visiter les missions jésuites déclarées au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    Une manifestation pour la construction d'une route par les oubliés du Pays

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    Retour sur Asuncion en passant par Trinidad

    C'est finit il faut rentrer chez nous !

    Ce pays nous a laisser des souvenirs relationnels inoubliables.

     Même si parfois le paysage était monotone, les chutes d'Iguaçu en dessert ont tout effacées.

    Le seul bémol, la jungle qui brule de partout pour le bénéfice des grands propriétaires qui cherche l'argent facile au détriment des petites communautés d'Indiens laissés pour compte.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique